texte accueil

JE VOUS PROPOSE UN PETIT TOUR DANS MON UNIVERS, CONSTITUE DE SCÉNETTES ET DE MAQUETTES DE MA CRÉATION AU 1/12 EME. SCÈNES DE VIE D'HIER ET D’AUJOURD’HUI, INSPIRATION TROUVÉE AU GRÉ DE MES FANTAISIES, DE MES PROMENADES OU, TOUT SIMPLEMENT, AU DÉTOUR DE MES SOUVENIRS.

vendredi 24 avril 2015

La boulangerie ... la boutique, suite et fin.

Et bien sûr, quoi que l'on fasse, il faut un emballage. Bien que j'avais prévu de faire une vitrine à poser, ce n'est qu'après avoir réaliser les différent éléments que je me suis attelée à la "boîte".

La boîte...

L'intérieur

La boîte est en contre-plaqué, les cornières hautes et basses sont

samedi 18 avril 2015

La boulangerie...suite, la boulangère

C'est un des éléments essentiels à la composition de ma boulangerie.  La boulangère en fer forgé sur laquelle sont posés pains et viennoiseries.Bien entendu le comptoir et les meubles de la confiserie et de la pâtisserie sont importants également mais ils sont, à mon avis, plus simples à réaliser.
Les autres éléments sont bien sûr les paniers, claies et porteuses de pain.
Les pains et viennoiseries sont réalisées en pâte Fimo.
Les panières ont une structure

lundi 13 avril 2015

La boulangerie ... suite, le comptoir...

Comme promis voici la suite....

Le comptoir

Il n'était pas rare à l'époque de trouver encore des comptoirs en marbre datant du début du siècle.

J'ai eu de la chance de  trouver sur le net , la photo d'un comptoir de boulangerie en marbre du début 20ème siècle sur le site d'une salle des ventes. Outre la photo du meuble que l'on voyait sur toute ses faces, il y avait les dimensions.
J'ai découpé la structure dans du carton bois, ainsi que l'étagère et le tiroir.
Sur de la cartonnette, j'ai réalisé le "marbre" en m'inspirant de la méthode de Jean-claude et en la modifiant un peu.
 Après quelques essais de marbre, (stylo, peinture gesso, enduit...)
j'ai fabriqué le comptoir avec

vendredi 10 avril 2015

La boulangerie...

Un sujet certes un peu banal, pourtant, j'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette vitrine, l'été dernier. Je me suis plongée dans mes souvenirs d'enfance pour retrouver les impressions , les odeurs et l'ambiance de cette boulangerie parisienne des années 60.


Elle était au coin de ma rue, et, chaque jour en allant à l'école, je longeais la façade en regardant avec envie pâtisseries et confiseries au travers de la vitre. Je respirais goulûment l'odeur du pain frais et des viennoiseries en attendant, Ô récompense suprême, et seulement en cas de bonnes notes à l'école, la sucette Pierrot Gourmand au caramel qui trônait sur le comptoir.

C'est une vitrine à poser de 24 cm de profondeur par 35 cm de large environ. La structure